Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac

Arguments

N’hésitez pas et signez notre initiative, car:

La publicité pour le tabac incite à fumer

La publicité pour le tabac cherche à attirer de nouvelles clientes et de nouveaux clients, car les personnes qui fument déjà changent rarement de marque. C’est pour cette raison qu’elle vise principalement les jeunes.
Protégez les enfants et les jeunes! 

 

Les jeunes fument plus souvent

Environ 3000 jeunes ont été interrogés dans le cadre de l’étude «Le tabagisme chez les 15 à 25 ans en 2016» menée par le Monitorage suisse des addictions. 31,6% d’entre eux ont déclaré qu’ils fumaient quotidiennement ou occasionnellement, ce qui représente environ six points de pourcentage de plus que dans l’ensemble de la population. La publicité pour le tabac joue un rôle important dans ce contexte.
Aidez à diminuer le nombre de nouveaux fumeurs!

  

Le tabagisme commence tôt

En Suisse, près de 9500 personnes décèdent chaque année des conséquences de la consommation de tabac. Des études montrent que 57 pour cent des fumeurs ont commencé à fumer alors qu’ils étaient encore mineurs. Des études scientifiques prouvent que les jeunes qui sont souvent exposés à la publicité pour le tabac ont tendance à devenir fumeurs.
Encouragez un développement sain!

 

La publicité pour le tabac cible les jeunes

Les multinationales du tabac appâtent les jeunes avec la publicité et des actions de promotion des ventes et de parrainage. Cela explique pourquoi elles sont plus souvent présentes à des concerts, des fêtes et des festivals plutôt qu’à l’opéra. Les jeunes sont particulièrement sensibles à la féérie, à la légèreté, au succès et au sex-appeal que la publicité véhicule. En outre, les offres promotionnelles («trois paquets de cigarettes pour le prix de deux!») sont un autre moyen d’attirer les jeunes, car ils sont particulièrement attentifs au prix.
Empêchez la manipulation ciblée!

 

Les multinationales du tabac multiplient les actions de parrainage

Les cigarettiers exercent une influence et attirent l’attention en parrainant des fêtes, des manifestations open air et des concerts. Les jeunes participantes et participants perçoivent alors ces entreprises comme des promoteurs culturels et des acteurs bienveillants. Ils développent une image positive des produits du tabac, qui sont en fait dangereux pour leur santé.
Fermez les portes dérobées de la publicité!

 

En Suisse, la réglementation sur la publicité pour le tabac est trop laxiste

Le projet de loi sur les produits du tabac ne prévoit pas de mesures efficaces en matière de prévention du tabagisme. Les restrictions de publicité sont pratiquement inexistantes et l’interdiction de parrainage fait carrément défaut. Comme l’écrit le Beobachter, le lobby du tabac est puissant et a empêché jusqu’ici toute introduction de mesures efficaces.
Engagez-vous pour des lois efficaces!

 

Les coûts pour la collectivité sont extrêmement élevés

En Suisse, la consommation de tabac engendre chaque année des coûts sociaux d’un montant de 4 milliards de francs occasionnés par des pertes de production pour cause de maladie, chômage, invalidité ou décès précoce. Ce montant est nettement supérieur à celui qui échapperait au secteur de la publicité et aux organisateurs de manifestations après l’introduction de directives plus strictes en matière de publicité.
Faites baisser les coûts indirects!

 

La population est favorable à une protection accrue

Selon le Monitorage suisse des addictions 2016, 58 pour cent de la population suisse est favorable à une interdiction générale de la publicité en faveur des produits du tabac. Par ailleurs, la majorité des citoyens soutient également une interdiction de parrainage des manifestations culturelles et sportives par l’industrie du tabac.
Poussez les responsables politiques à agir!