Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac

La commission de la santé du Conseil des États cherche le compromis

Communiqué de presse

Berne, le 29 janvier 2021

Initiative populaire «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac»

Cette semaine, la commission de la santé du Conseil des États a une nouvelle fois délibéré sur la loi sur les produits de tabac. Les organisations porteuses de l’initiative populaire “Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac“ saluent la volonté de la commission de présenter une proposition de loi prévoyant une protection efficace des jeunes.

La commission de la santé du Conseil des États soutient les éléments centraux pour la protection des mineurs. Elle maintient que les enfants et les adolescents sont particulièrement touchés par la publicités dans les journaux gratuits et sur internet et prend en compte ce fait dans ses décisions. La commission de la santé soutient également, à juste titre, que les publicités pour les produits alternatifs tels que les cigarettes électroniques ne devraient pas être réglementée différemment.

La vigilance est nécessaire car les nouveaux produits, tels que les produits chauffants ou les cigarettes électroniques, attirent particulièrement les jeunes et le nombre d’enfants et d’adolescents qui consomment de la nicotine est en constante augmentation. Par exemple, plus de 45 % des jeunes de 16 ans utilisent déjà des cigarettes électroniques chaque semaine.

Le Conseil des États fait une proposition de compromis

La commission de la santé reprend, avec ses décisions, les revendications de l’initiative populaire. En effet, elle propose une protection cohérente des enfants et des adolescents contre la publicité pour le tabac, bien que les organisations porteuses de l’initiative, ainsi que la population suisse, seraient en faveur de mesures plus ambitieuses. La Commission de la santé du Conseil des États cherche néanmoins un compromis et une solution intermédiaire possible. Cette approche devrait également répondre aux exigences minimales de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte contre le tabac.

Derrière l’initiative populaire « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac » se trouvent les organisations de santé qui sont confrontées quotidiennement aux conséquences de la consommation de tabac. Celles-ci sont graves : les pneumologues pédiatriques ont déjà constaté que les adolescents sont trois fois plus susceptibles de présenter des symptômes d’asthme s’ils consomment des produits du tabac. Les organisations porteuses de l’initiative sont donc rassurés que pour le Conseil des États, la « protection des mineurs » n’est pas vide de sens.

Pour tout autre renseignement:

Reto Wiesli
Secrétaire du comité de l’initiative «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac»
031 508 36 10, reto.wiesli@medecinsdefamille.ch

Sandra Hügli-Jost
Responsable de la communication mfe Médecins de famille et de l’enfance Suisse
078 920 24 05, sandra.huegli@medecinsdefamille.ch