Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac

La CSSS-E promet une protection efficace des mineurs dans la loi sur les produits du tabac

Communiqué de presse

Berne, 15 avril 2021

Initiative populaire « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac »

La Commission de la santé rejette l’initiative populaire « Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac ». Toutefois, elle recherche un compromis, en élargissant la loi sur les produits du tabac en un contre-projet indirect et, ce faisant, décide d’une protection efficace des jeunes.

Bien qu’il existe un consensus sur le fait que les enfants et les jeunes ne devraient ni acheter ni consommer de produits du tabac, ces derniers font l’objet d’une publicité ciblée. Avec un effet retentissant : la majorité des fumeurs commencent à consommer alors qu’ils sont mineurs. Selon les dernières études, les jeunes fumeurs ont davantage de troubles respiratoires et 9500 personnes meurent chaque année des suites de la consommation de tabac. Il s’agit de la cause de décès évitable la plus fréquente. A titre d’exemple, environ 25 % de tous les cancers dans le monde pourraient être évités en s’abstenant de consommer du tabac.

Avec le renvoi de la loi sur les produits du tabac en 2016, il était clair que la nouvelle version ne contiendrait plus aucune mesure efficace pour la protection des jeunes en matière de publicité pour le tabac et que la Suisse resterait donc à la traîne en Europe en matière de prévention. Raison pour laquelle une large coalition issue du secteur de la santé, de la jeunesse, du sport et des enseignants a lancé une initiative populaire dans le but d’assurer enfin la protection des enfants et des jeunes, dont le besoin est urgent.

Après que le Conseil national ait échoué de justesse à recommander l’approbation de l’initiative populaire, la Commission de la santé du Conseil des États a également recommandé le rejet de l’initiative par x voix pour et y contre. Or, ces dernières années, la population s’est toujours prononcée en faveur d’une interdiction générale de la publicité à plus de 60% dans de nombreux sondages, allant même au-delà de la demande de l’initiative populaire. Le Conseil des États a maintenant la possibilité de mettre en pratique la promesse de la Commission en élaborant un contre-projet indirect à la loi sur les produits du tabac, en tant que compromis viable, permettant ainsi d’assurer enfin une protection efficace des mineurs. (Alternative : avec loi sur les produits du tabac, le Conseil des Etats a maintenant la possibilité de proposer un compromis viable, qui assurera une protection efficace des mineurs). Toutefois, si l’inacceptable version de la loi sur les produits du tabac du Conseil national l’emporte dans le débat parlementaire, les citoyennes et les citoyens suisses devront sortir le pays de l’impasse qui dure depuis près de deux décennies et approuver par votation populaire des mesures efficaces de prévention du tabagisme.

Pour tout autre renseignement:

Reto Wiesli
Secrétaire du comité de l’initiative «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac»
031 508 36 10, reto.wiesli@medecinsdefamille.ch

Sandra Hügli-Jost
Responsable de la communication mfe Médecins de famille et de l’enfance Suisse
078 920 24 05, sandra.huegli@medecinsdefamille.ch